Hervé Gransart

« Rien ne sert de courir »

FFF… FFF… FFF… FFF… Nous courons, nous courons, nous courons. Nous ne nous arrĂŞtons jamais de courir. C’est de la folie. Nous courons. Je ne sais pas après quoi ou après qui, mais nous courons. Qu’est-ce qu’on court. Je ne sais ni pourquoi ni oĂą et encore moins Ă  quoi ça sert. Mais qu’est-ce que […]

Assis lĂ 

J’étais assis sur un rocher contemplant cet ocĂ©an Les vagues apaisaient mon âme brĂ»lante, meurtrie Entre fureur et calme des rouleaux hĂ©sitants Mes pensĂ©es ballottaient toujours entre houle et furie Je faisais face Ă  cette Ă©tendue, avenir incertain et nĂ©buleux  MĂ©lange de dĂ©faites et de victoires AdossĂ© au monde, Ă  triturer un passĂ© douloureux AnĂ©anti […]

Vertiges

Il ouvre le parcours, juste ce qu’il faut, mais ce n’est pas lui l’explorateur. Il serait plutĂ´t le Sherpa de l’aventurier tassĂ© dans le fauteuil de l’autre cĂ´tĂ© de la table basse. Lui est certes le passeur, mais un porteur instruit et sage qui compense avec cette âme erratique qui se prĂ©pare Ă  vomir sa bouillie. […]

Coeurs Ă  Corps

Est-ce par hasard que je tombai sur ce couple ? Est-ce par hasard que je dĂ©couvris ces deux ĂŞtres langoureusement allongĂ©s, entrelacĂ©s. Je n’étais ni archĂ©ologue ni anthropologue. Non, rien de tout ça. Pourtant j’exhumais bien deux squelettes aux yeux du monde Ă©bahis. Ces deux lĂ , obligeaient ma curiositĂ© et imposaient des rĂ©ponses qui probablement […]

Mi Homme, Mi Grand

Voyez-vous nos souffrances ?
Vous qui vivez dans l’opulence
Voyez-vous nos malheurs ?
Vous qui ignorez votre bonheur
Nous nous contenterions d’un quart de vos richesses

La P’tite Vieille

85. C’est son âge. 85 printemps, comme elle aime en rire. 85 Printemps, parce que c’est joli, le printemps. C’est optimiste comme saison. On sort des frimas hivernaux avant de s’engouffrer dans la fournaise estivale. Ce sont des senteurs si diffĂ©rentes. On dĂ©couvre la nature en Ă©veil. Le soleil invite les bourgeons Ă  exister, les […]

Conte de Faits

Dès sa plus tendre enfance, elle cru aux contes de fées
Cette belle petite par toute sa famille adulée
Ses parents l’aimèrent toujours et…

Sans Strass

Dans la rue, les bruits de la vie qui passe A l’étage, ces deux-lĂ  s’enlacentLeur vie a pris une nouvelle placeC’est la fougue qui s’embrasseC’est l’amour qui jamais ne se lasse L’avenir qui t’appartient, tu laisseras une traceBien vite les enfants vont prendre l’espaceLes joies et les bonheurs s’entassentMais le temps assassin t’avale et te […]

Des Espoirs

Des espoirs, désespoirs
D’espoirs en désespoirs
Désespoirs, d’espoirs

Des espoirs d’en rire
Du rire, de l’humour noir ou grinçant
Du rire de tout et de rien…

Les Jumeaux

Nous Ă©tions si semblables, si identiques que pas un poil ne pouvait nous diffĂ©rencier l’un de l’autre. Tous les deux de petite taille mais parfaitement calibrĂ©s, avec des oreilles courtes, de petits yeux charbon, une truffe minuscule tout Ă  fait adorable et toujours fraĂ®che. ÉlĂ©gants dans notre dĂ©marche nous trottinions martiaux et superbes. Notre robe […]